Témoignages


Alice - 17 ans

Apprendre à mieux se connaître est une épreuve magnifique et essentielle à la vie.

Je pourrais comparer la vie à une musique. Comme la musique, la vie à un début et une fin. Quand elle commence les premières notes annoncent le thème (l’âme de la personne et ce qu’elle est réellement). La musique avance, avance et ne cesse d’avancer comme le temps qui passe avec des notes différentes (les émotions changent). On en oublie presque la première note du morceau…

Je voudrais vous parler de ce « bouton pause », celui qui va arrêter le temps. Le son n’est plus là et pourtant c’est à ce moment qu’il faut écouter et comprendre comment la musique prend un autre rythme.

Faire cette pause nous permet d’écouter notre âme celle qui a donnée le tempo à la musique. Elle reflète ce que nous sommes vraiment au plus profond de nous et quand on a retrouvé ce tempo la musique peut reprendre sur ses notes encore plus magnifiques et harmonieuses. La base pour avancer est d’être bien avec soi même. Pour cela écoutez vous. Merci pour tout Pascale !

 



France

...Quand il y a une nouvelle expérience, une nouvelle sorte de marche à franchir, je l’envisage comme un jeu plutôt que comme une aventure impossible. J’apprends à voir cet « escalier de vie » marche après marche… un pas à la « foi »…

 

Martin

Cette découverte m’a apporté de la joie au début, et du désespoir ensuite et de nouveau de la joie.

Car, ça fait mal de savoir que quelque chose nous empêche d’être libre presque tout le temps. 

 

 

 

Philippe

J’étais prêt, je savais que c’était le moment , « toutes mes facettes étaient écoutables »… L’empathie des participants m’a permis de faire le pas : pousser la porte d’un groupe de soutien pour assuétude.

 

Catherine

C’est comme une entité Dictateur qui règne à l’intérieur de moi. Il s’auto-alimente, s’auto-nourrit et a pris les commandes. Sa puissance m’a interpellée, sa malignité, son omnipuissance, sa force à résister à la mise à nu. Cette voix me semble plausible, claire et logique parce que tout simplement elle est sacrement habituelle et connue, familière et rassurante. Cette mise en évidence a aussi ouvert la porte du possible. Il est possible de prendre la main, de négocier une mise en repos, une mise sous silence. Cela ouvre la porte de la liberté à plus de mouvement de vie, plus de fluidité

Magalie

Il a fallu que l’armure se fissure...

Alors je suis (re)venue à la vie tout doucement. Ça m’a demandé beaucoup de courage de voir vraiment en moi, ça a tout changé autour de moi aussi mais ça en vaut tellement la peine ! Je SUIS VIVANTE. 

Je mesure le chemin parcouru mais, avec beaucoup d’humilité, je sais qu’il est encore long… C’est le travail d’une vie, d’être soi.

 

Danièle

Je vais bien, malgré de temps en temps des réactions de mes chaboteurs, mais je les regarde et quand je peux m’en amuse. Grâce à ton travail, j’ai pris du recul – en décortiquant mes  réactions chabotées, tu m’as permis de comprendre, d’accepter  et de rentrer en contact avec mon moi (beau ou pas beau) – en sachant que c’était à moi et à moi seule que tenait le fait d’être bien dans mes baskets. j’ai appris à me pardonner . Je ne m’en veux plus.




Christel

Le ChaBoteur, c'est se laisser porter par plusieurs énergies.

D'abord celle de Pascale Lecoq, accompagnatrice de l’être, de l’âme, vers l’unité, dans la bienveillance, la neutralité. Sa présence vocale et toutes ses qualités m’ont permis d'aller visiter ma connexion à la source, à mon intérieur avec beaucoup d'amour pour moi-même, en me respectant. Je me connais et me reconnais mieux, je fais davantage confiance  à mes perceptions, mes intuitions, mes visualisations dans mon travail de guérisseuse  mais aussi dans ma vie quotidienne.

C’est aussi l’énergie d’un livre, qui parcouru au hasard, s’il en est un, m’a toujours éclairé là où je me sentais dans le brouillard, des mots qui mettent du sens profond sur ma dualité intérieure et qui permettent d’aller visiter ma partie sombre et de l’accepter comme une amie.

Avec le travail clairvoyant de Pascale, j’ai appris à ne plus me juger malgré moi, j’ai appris à observer mes incohérences et à accepter toutes les facettes de mon être les lumineuses comme les plus sombres, j’ai pris conscience de certains de mes mécanismes de fonctionnement et reconnu mes croyances limitantes….bref, je le conseille à tous comme un bon travail de l’intérieur, tout en douceur et justesse.

Sophie

J’ai ensuite continué sur ce chemin en supervision, je suis thérapeute psycho corporelle. L’écoute de Pascale m’a aidé dans ma pratique, ma relation avec mes patients. J’ai aussi aimé cet accompagnement sans concession, sans bla bla et je me rend compte maintenant avec le recul combien sa parole est vraie, elle ne cherche pas à faire plaisir, juste voir les choses et arrêter de se leurrer, sur soi …

Je continue à avoir quelques rendez-vous téléphoniques dans l’année. Je comprends qu’ils me sont nécessaires comme si j’appuyais sur la touche pause : alors ok là je regarde plutôt que de continuer dans le grand n’importe quoi et à me raconter des histoires. En écrivant ces lignes je me rends compte que je devrais mettre ces rdv sur le même plan qu’un rdv médical, faire du préventif et prendre 2 ou 3 rdv annuels pour ma santé mentale, physique, pour être face à moi même sans tricher.