Quel est mon regard ?

N'oublie pas, tu n'es pas en prison. 

La porte est toujours ouverte.

Mes manières de voir sont profondément ancrées en moi.

Là est mon formatage, comme un filtre à travers lequel je regarde le monde.

Ce qui emprisonne : c'est le regard.

La vraie transformation a lieu en modifiant sa perception.


Comment modifier sa façon de voir ?

1ère étape : mon regard actuel

Pour transformer mon regard, je prends conscience de mon point de vue actuel.

C'est en quelque sorte un état des lieux de sa perception par rapport à un sujet.

Le sujet peut être une situation, une épreuve, une relation, une période de l'année... 

Prenons l'exemple la rentrée des classes en septembre.

 

Quel est mon regard sur la période de la rentrée ?

Comment j'aborde ce mois de septembre ?

 

Dans quel état me met cette manière de voir ?

Stress, envie, peur, contrariété, plaisir, routine, nostalgie, panique ...?

 

Quelle énergie se dégage de moi ?

Lumineuse, sombre, plombée, enjouée, légère, créatrice, dévastatrice...?

 

Quel nom puis-je donner à mon regard actuel ?


2ème étape : l'origine de ce regard

Après avoir mis en lumière mon regard sur la situation.

Je suis curieux de son origine et de son impact sur moi.

 

D'où vient ce regard ? 

Est-ce un regard remis en question, conscient, choisi qui me rend vivant, en cohérence avec Qui Je Suis ?

Ou un regard non remis en question, automatique, formaté où mon attitude est figée, dans la répétition, les jugements sévères, voire intransigeants (surtout à mon égard) ?

 

Cette croyance m'éveille ou m'endort ?

Mon énergie est fluide, bloquée, inexistante... ?

 


3ème étape : Agrandir ses perspectives

Si mon regard est étriqué, avec du jugement (c'est bien, mal...), de la honte, de la culpabilité, des obligations (il faut, je dois, je n'ai pas le choix, le temps, c'est comme ça...), c'est mon chaboteur, ma part sombre, mon ego qui est au commande.

Je sais qu'il est mon gardien, mon protecteur d'avant, de quand j'étais petit.

Pas besoin de partir au combat contre lui.

Pour ce regard, c'est lui qui mène la danse.

Maintenant je le sais et cela change tout.

Cette prise de conscience m'autorise à changer de regard pour me sentir mieux, agrandir mon espace.

 

Que se passe-t-il si je bouge, j'expérimente, change de point de vue ?

Comment est-ce ?

J'explore, observe, ose pour trouver le regard qui me correspond le mieux.

 


4ème étape : choisir 

Puisque je sais comment mon regard m'impacte sur un plan émotionnel et énergétique, je choisis de continuer à le subir ou à m'en extraire.

Le choix est un mouvement de l'en-dedans.

 

Maintenant que mon regard actuel est mis en lumière, l'illusion est tombée et il m'est plus difficile de faire comme avant.

Le temps sera mon allié pour modifier ma perception ou en adopter une autre.

 

 


Le vrai pouvoir est son regard sur soi et sur sa vie et son aptitude à en avoir conscience.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    catherine (jeudi, 06 septembre 2018 08:03)

    Mille mercis �

  • #2

    sophie (jeudi, 06 septembre 2018 09:05)

    Je regarde en moi et autour de moi, je relève la tête, je ne regarde plus mes pieds, je vois aux alentours et au fond de moi.
    Je sens ce frétillement tout au fond, je le laisse se diffuser et je dis oui, vas-y !
    sophie

  • #3

    Elke (dimanche, 16 septembre 2018 11:05)

    Riche quand tu l’expérimentes